L'événement de référence pour la sécurité des personnes et des biens

Prévenir le risque incendie

Principe d'une démarche de prévention

Il faut identifier les origines possibles d'un incendie et les sources potentielles d'inflammations. Les produits combustibles représentent un risque. Il faut donc établir leur liste, étudier leur nature, connaître leurs caractéristiques physico-chimiques, recenser leurs conditions de stockage ou d'utilisation.
Pour éviter le risque d'incendie, il est nécessaire d'agir soit sur les combustibles, les comburants ou les sources d'ignition. Mais il n'est pas possible de supprimer les combustibles ou les comburants sur le lieu de travail ; l'action se portera donc sur les sources d'ignition potentielles.

Comme tout risque professionnel, le risque incendie est évalué et retranscrit dans le document unique qui permet ensuite à l'employeur d'élaborer un plan d'action définissant les mesures de prévention et d'évacuation :

- Eviter les risques
- Evaluer les risques qui ne peuvent être évités
- Combattre les risques à la source
- Adapter le travail à l'homme
- Tenir compte de l'état d'évolution de la technique
- Remplacer ce qui est dangereux
- Planifier la prévention
- Prendre des mesures de protection collective en leur donnant la priorité sur les mesures de protection individuelle
- Former et informer les salariés sur les risques et leur prévention.

La prévention doit être organisée en amont et pensée dès l'aménagement. Un responsable incendie doit être désigné. Il devra travailler avec le responsable de maintenance et la médecine du travail, les services départementaux d'incendie et de secours ainsi que les instances représentatives du personnel (CHSCT, délégués du personnel…). L'entreprise planifie les différentes étapes de la démarche de prévention et la communique aux salariés.

Il est également nécessaire de bien connaître l'ensemble de la réglementation relative au risque incendie ainsi que les règles d'installations des sociétés d'assurance.


Implantation et conception des locaux

Les mesures de prévention les plus efficaces sont celles qui s'exercent en amont, dès la conception et la construction des locaux. Elles permettent de garantir de bonnes conditions d'évacuation, de mieux prendre en compte l'isolement, la séparation et les distances de sécurité pour empêcher la propagation de l'incendie, ainsi que le choix des matériaux pour assurer la stabilité de la structure et réduire l'émission des gaz et des fumées en cas de sinistre.

Le système de sécurité incendie (SSI) : il se prévoit dès la conception d'un local ou d'un bâtiment. Il est composé du système de détection incendie (SDI) et du système de mise en sécurité incendie (SMSI).

Les systèmes de sécurité incendie (S.S.I.) sont classés en cinq catégories par ordre de sévérité décroissante, appelées A, B, C, D et E.

Les dispositions particulières à chaque type d'établissement précisent le cas échéant, la catégorie du système de sécurité exigé.

Les systèmes d'alarme doivent satisfaire aux dispositions des normes en vigueur, en particulier la norme NF S 61-936 relative aux équipements d'alarme. Cette norme classe les équipements d'alarme en quatre types par ordre de sécurité décroissante, appelés 1, 2a ou 2b, 3 et 4.

Les catégories de SSI (A, B, C, D, E) sont déterminées en fonction du niveau de risque calculé par rapport au type d'établissement et sa catégorie.


Prévention du risque incendie dans les locaux industriels et les entreprises

La prévention du risque incendie et l'évacuation du personnel en cas de nécessité font l'objet de procédures précises et organisées dans l'entreprise. Des exercices d'évacuation sont préparés et les consignes de sécurité sont affichées dans l'entreprise. Tout salarié doit en prendre connaissance afin de savoir comment agir en cas d'incendie.

Le chef d'entreprise peut utiliser guides et serres files (volontaires qui vérifient que le signal d'incendie a été entendu par tout le monde et dirigent les salariés vers le point de rassemblement), des équipiers de première intervention (EPI), des équipiers de seconde intervention (ESI) et les sapeurs-pompiers (la mise en place de ces moyens humains diffère selon la nature de l'entreprise, les risques et la gravité potentielle des incendies).

Il doit être procédé à un entraînement du personnel dans des conditions telles que chacun des membres de l'équipe de sécurité fasse fonctionner, une fois par an au moins, un extincteur de chacun des types utilisés dans l'établissement. Il est en outre souhaitable que l'ensemble du personnel soit entraîné à la manœuvre des extincteurs. Ainsi au cours de chaque exercice semestriel, on prendra des équipiers répartis géographiquement sur le site, en complément des équipes ESI et EPI désignées.

EPI et ESI reçoivent une formation particulière, théorique et pratique, sur la prévention et la lutte contre l'incendie. Le programme théorique apporte une connaissance approfondie de l'établissement et ses risques, des consignes d'incendie, des moyens de lutte contre l'incendie et de leur mise en œuvre, les travaux par points chauds (procédure du permis de feu). Le programme pratique comporte des exercices d'extinction sur feux réels avec les différents types d'appareils, la mise en œuvre des équipements spéciaux de lutte existants dans l'entreprise, qu'ils peuvent être amenés à utiliser.
Des séances d'entraînement pratique ont lieu au moins tous les six mois pour les ESI, et tous les ans pour les EPI.

L'équipier de 1ère intervention
Une première équipe d'intervention, choisie parmi le personnel de l'entreprise est chargée de donner l'alerte, combattre le feu au départ de l'incendie, mettre en œuvre les moyens de premiers secours et rendre compte de la situation avec les moyens disponibles sur place.
La formation reçue leur permet de prévenir rapidement les secours, d’utiliser efficacement les moyens de première intervention pour faire face et éteindre un début d'incendie (utilisation d'extincteurs ou de robinets d'incendie armés - RIA) et d’organiser l'évacuation lors d'un début d'incendie. Ils connaissent les différentes catégories de feu, le principe de combustion et les matériels de lutte contre l'incendie.

L'équipier de seconde intervention
La seconde équipe a pour mission de rejoindre le point de rassemblement de l'équipe dès réception du signal d'alarme, de se munir des moyens de premiers secours à sa disposition, de mettre en œuvre tous les moyens de lutte contre l'incendie, d'accueillir et guider les secours extérieurs et de rendre compte de la situation en signalant la localisation du sinistre.
La formation, adaptée aux missions de ces équipiers, porte sur le risque incendie, l'évolution en milieu hostile, la connaissance des lieux, des cheminements et des accès pompiers, ainsi que l'identification des risques particuliers de l'établissement. Ceux-ci reçoivent également un enseignement théorique sur la législation et la réglementation.


Le personnel de sécurité incendie dans les ERP et IGH

Les qualifications du personnel de sécurité incendie sont régis par l’arrêté du 02 mai 2005 complétés par les arrêtés du 5 novembre et du 30 décembre 2010 relatif aux missions, à l’emploi et à la qualification du personnel permanent des services de sécurité incendie des établissements recevant du public et des immeubles de grande hauteur.

Les personnels des services de sécurité incendie exerçant en ERP ou IGH doivent être titulaires :

- Pour l’agent de service de sécurité incendie, le diplôme d’agent de sécurité incendie et d’assistance à personnes (S.S.I.A.P. 1)
- Pour le chef d’équipe de service de sécurité incendie, le diplôme de chef d’équipe de sécurité incendie et d’assistance à personnes (S.S.I.A.P. 2)
- Pour le chef de service de sécurité incendie, le diplôme de chef de service de sécurité incendie et d’assistance à personnes (S.S.I.A.P. 3)

Sur le même sujet

Tanguy DU BUS DE WARNAFFE SERVICE D'INCENDIE DE BRUXELLES

"Le risque de cancer chez les sapeurs-pompiers professionnels, un axe de prévention majeur"

Tanguy DU BUS DE WARNAFFE - Officier chef de service
SERVICE D'INCENDIE DE BRUXELLES

Magali DELHAYE COTTAVE GROUPE CSD

"Nous vivons une époque clé en matière de réglementation incendie"

Magali DELHAYE COTTAVE - Directrice Générale
GROUPE CSD

Yannick GRIVAUD DESAUTEL

"Une solution innovante pour garantir l'inviolabilité d'un extincteur"

Yannick GRIVAUD - Responsable études et maintenances
DESAUTEL

Prochains rendez-vous

conférences

Exemples de sujets proposés lors de la dernière édition

évements Preventica

La responsabilité Sociétale des Organisations (RSO), économie circulaire, utopie du bleu? REALITE !

SDIS 36

Quand l'incivilité devient agression, quelles réponses peut-on trouver ?

LA POSTE

Prévention d'infiltration et de sabotage en entreprise

PREVENTICA

De la place du comportemental dans la mise en oeuvre des protections intrusions

AGREPI

Stratégie européenne de protection de l'espace public

FESU / EFUS

Panorama des atteintes aux entreprises et institutions : comment, par qui et pourquoi serez-vous attaqués en 2018. Connaître les attaques pour mieux se défendre

MINISTERE DE L'INTERIEUR

Présents à Préventica 2018

Voir l'ensemble des partenaires