Préventica Paris, c’est déjà fini… Merci à tous de votre participation. RDV A Nantes ! |     JE M'INSCRIS

De nouveaux CMR : zoom sur la silice cristalline

DOSSIER
SANTE ET ENVIRONNEMENTS POLLUANTS || Risques chimiques / produits dangereux - CMR / 17/09/2021

Meuleuse et particules

Déjà identifiées comme agents cancérigènes par une directive européenne du 12 décembre 2017, les poussières de silice (principalement le quartz) intègrent officiellement la liste des produits CMR de l’État français le 1er janvier 2021. Faisant aujourd’hui l’objet de nombreuses études, l’exposition à la silice concerne principalement les secteurs du bâtiment et des travaux publics, les carrières, les fonderies, les ateliers de fabrication de porcelaine et de faïence, mais elle touche également les métiers de l’agriculture.

L’enquête Sumer de 2017 estime que cette exposition concernerait 358 400 salariés, soit 1,4% de l’ensemble des salariés, dont 74,9% des salariés exposés à 3 produits chimiques ou plus. De façon plus préoccupante, plus de 19% de ces salariés exposés le sont plus de 20h et il n’existe aucune protection collective pour plus de 40% d’entre eux, et aucune protection individuelle pour plus de 15% d’entre eux.

Touchant les voies respiratoires, les poussières de silice cristalline peuvent provoquer une irritation, des bronchites chroniques, et une silicose (fibrose pulmonaire irréversible). Cette dernière, grave et invalidante, peut apparaître des années après l’exposition et continue d’évoluer après celle-ci. Dans sa forme la plus fréquente (quartz), la silice cristalline est classée comme cancérogène pour l’homme (groupe 1) par le CIRC.

PARTAGEZ :