La chaîne de webinaires entièrement dédiée à  la santé et la sécurité au travail

Evénements à venir - pour la santé, la sécurité et la qualité de vie au travail

SOLEIL et UV, comment prévenir les risques au travail et sur la plage ?
04 juillet 2024 - 11h30

SOLEIL et UV, comment prévenir les risques au travail et sur la plage ?

EFFICIENCE SANTE AU TRAVAIL
Le soleil, ami ou ennemi ? Le soleil est indispensable à la vie sur Terre. A petites doses, ses rayons nous sont tout à fait bénéfiques (synthèse de vitamine D, sensations de bien-être, etc.). Mais à trop s’y exposer, le soleil présente aussi des risques pour la santé, principalement pour notre peau et nos yeux.
A l’approche des beaux jours et des vacances d’été, prévenir les comportements à risques au soleil, s’avère un enjeu majeur en termes de santé publique !
Il ne faut pas négliger non plus les expositions professionnelles... Pourtant les risques sont bien là et leurs conséquences peuvent être très graves.
Pour vous accompagner dans la compréhension de ces enjeux et la prévention de ces risques, Efficience en partenariat avec l’association Sécurité Solaire, centre collaborateur de l’OMS, vous propose ce webinaire :

Au programme :
- Le rayonnement solaire
- Ses effets sur la santé
- Les conseils pratiques et les moyens de protection
- Les spécificités des expositions et protections professionnelles
- Des pistes d’action de prévention

* La Sécurité Solaire a pour objet la sensibilisation et l’information de la population sur les risques pour la santé liés aux “surexpositions” solaires. Reconnue d’intérêt général par l’administration française, elle coopère et reçoit le soutien des secteurs publics et institutionnels (ARS, INSERM, Météo France, …) ainsi que privés (Les entreprises contre le cancer, la Ligue contre le cancer-comité 92, …).

En replay - TRAVAIL ET RELATIONS SOCIALES

30 avril 2024 - 11h30

Prendre SOIN DES SOIGNANTS, utilité d’une formation universitaire, retex d’un dispositif de soin dédié en ADDICTOLOGIE

CHU Toulouse
Prendre soin des soignants c’est investir pour l'avenir en prévenant le risque d'épuisement professionnel, en augmentant la durée d'exercice des soignants, en favorisant l'attractivité de la profession et en améliorant la qualité des soins dispensés.
Des soignants conscients de leur vulnérabilité et capables de prendre soin d'eux-mêmes est un gage de compétence et de qualité qui se doit d'être travaillé et enseigné.

Le DIU Soigner les Soignants forme depuis 9 ans des professionnels de santé qui ont le souhait de s’impliquer de manière active dans la promotion de la santé des soignants.
Les professionnels de santé ont tendance à négliger leur propre santé, nombreuses sont les représentations et idées reçues qui règnent dans cette population. Forts de leurs connaissances de terrain ils ne veulent pas éprouver davantage encore les praticiens sur-sollicités qui les entourent au quotidien, alors ils continuent de soigner malgré un état de santé dégradé, ils négligent pour eux-mêmes les actes de prévention et de dépistage qu'ils recommandent par ailleurs à leurs patients.

Prendre du temps pour soi et pour se soigner n'est pas une évidence pour celui qui chaque jour consacre son temps à soigner les autres, bien souvent il prendra l'option de se soigner lui-même avec le manque d'objectivité et de distance qui en découle, pratiquera l'automédication, restera dans le déni de symptômes psychiques, de consommations de substances ou de médicaments, de symptômes dépressifs... le recours aux soins se faisant souvent très (trop) tardivement.
Le développement de structures de soins dédiées est une façon de répondre à cette problématique en permettant un accès facilité aux soins notamment en s’affranchissant de certains freins au recours aux soins, notamment la crainte du non-respect de la confidentialité.

Intervention du Dr Bénédicte Jullian, psychiatre addictologue au sein de l’unité ACCESS (Addictions Consultations Confidentielles Entraide et Soins aux Soignants) et co-coordinatrice pédagogique du DIU Soigner les Soignants.

12 décembre 2023 - 16h00

SANTE DES DIRIGEANTS : la clef de la réussite de l’entreprise

EFFICIENCE SANTE AU TRAVAIL
Le dirigeant d’entreprise est un athlète de haut niveau. Chaque journée exige de lui une performance optimale, tant sur le plan de la concentration que de l'énergie déployée.
Pourtant, trop souvent absorbés par la réussite ou la survie de leur entreprise, les entrepreneurs ne ménagent pas leurs efforts, négligeant parfois leur propre bien-être*.
Forte charge de travail, engagements multiples, responsabilités omniprésentes, quête d'un équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle… tels sont les défis quotidiens des dirigeants.

Pour les relever, à l’instar d’un sportif de haut niveau, une discipline de vie est indispensable. Forme physique, émotionnelle et mentale en sont les trois piliers essentiels.
De plus, comme un sportif, il est nécessaire de se préparer pour atteindre ses objectifs et avoir les bonnes réactions au bon moment.

Préparation physique, mentale, gestion du stress, hygiène de vie, maîtrise de soi… Découvrez des stratégies pratiques pour améliorer votre quotidien et la performance de votre entreprise.

* 28 % des dirigeants déclarent ne pas avoir mis en place de démarche pour prendre soin d'eux-mêmes, et 69 % signalent au moins un trouble de santé. Les troubles physiques les plus courants incluent le mal de dos, les douleurs articulaires et les troubles oculaires (source : étude MMA sur la santé du dirigeant, 2022).
De plus, l'observatoire Amarok a révélé un risque de burn-out plus élevé chez les entrepreneurs que chez les salariés, soulignant la nécessité de mesures préventives (source Observatoire Amarok).
24 mai 2023 - 16h15

Quand les ACTIVITÉS PHYSIQUES ET SPORTIVES en milieu professionnel riment avec Qualité de vie, bien-être et santé au travail

ANDRH
Si les bénéfices de la pratique d’activité physique et APS sont largement démontrés au plan scientifique, la crise sanitaire est venue dans le monde professionnel entre autre, rappeler les bénéfices sur la qualité de vie, le bien-être et la santé des collaborateurs sur les trois dimensions de la santé physique, mentale et sociale.

En 2023, la première cause des maladies professionnelles déclarées concernaient des troubles musculosquelettiques (TMS) (en 2019 déjà 88%). Délétères à la fois pour les salariés et l’entreprise, les TMS se manifestent par des tendinites, des syndromes du canal carpien ou encore des lombalgies.

Aussi, un des moyens de prévention des TMS, au-delà de l’intérêt porté à la santé globale des collaborateurs, peut être le développement des activités physiques et sportives.

La santé mentale des salariés est également un sujet de préoccupation, une des causes d’absentéisme qui augmente le plus : un arrêt sur 10 en 2016 à 1 sur 5 en 2022 (chiffre Malakoff). Les résultats du 11e baromètre du cabinet Empreinte humaine de mars 2023 décrivent la santé mentale « très dégradée », 44 % des salariés sont exposés à la détresse psychologique. Enfin la santé sociale est un pan important à prendre en compte.

L’occasion lors de cette table ronde de présenter les recommandations et bonnes pratiques pour la mise en place d’activité(s) physique(s) et sportive(s) en milieu professionnel au travers d’un  guide Afnor réalisé sous impulsion du Ministère des sports et accessible gratuitement réalisé en prévision des JO 2024 à  l’occasion des JO Olympiques et paralympiques d’été à Paris en 2024.

Si 83 % des salariés français déclarent souhaiter pouvoir pratiquer une activité physique et sportive (APS) à l’occasion de leur journée de travail, moins d’une entreprise sur cinq (18 %) propose aujourd’hui des APS à ses collaborateurs.

Source : MEDEF, CNOSF, Ministère des sports, Union Sport & Cycle, Rapport étude « sport en entreprise », 2017.

L’activité physique et sportive devient alors un outil essentiel dans la gestion des ressources humaines de promotion de la QVT, favorise le bien être des collaborateurs, contribue à l’attractivité et à la productivité des organisations et préserve la santé des individus de façon globale.

Les intervenants présents se proposent d’étayer tout l’intérêt d’inscrire son organisation de quelque façon que ce soit dans la sensibilisation et le développement des activités physiques et sportives.

L’activité physique et sportive en milieu professionnel, une démarche collective gagnant‐gagnant.
14 février 2022 - 14h30

Violences et RISQUES PSYCHOSOCIAUX en travail social, prévenir pour agir

Ludwig Maquet
Ce webinaire propose une approche généraliste à la compréhension de la violence institutionnelle et des risques psychosociaux en travail social.

Afin de comprendre dans quel cadre nous subissons la-les violences institutionnelles, entrainant des risques psychosociaux et leurs conséquences, je contextualiserais de manière introductive notre sujet au sein de la transformation du monde du travail. J’évoquerais en première partie la-les violence-s en travail social, qui peuvent être aux origines des RPS. Puis, je définirais les risques psychosociaux et leurs conséquences. Enfin, face aux risques, je proposerais quelques exemples de réponses. Un thème d’actualité dans le travail social. Le travail social est soumis à la pressurisation continue, la gestion libérale et la rentabilité. Tous les secteurs sont concernés. Les professionnels du social et de la santé expriment de plus en plus leur mal-être au travail avec des conséquences qui peuvent être dévastatrices.

En effet, le monde du travail social nous confronte à ce que l’on nomme «violences institutionnelles». Ces violences institutionnelles peuvent être le fait du public accueilli, des salariés ou bien de l’institution elle-même. Ces phénomènes de violences semblent agir à plusieurs niveaux, à savoir le salarié, l’équipe de travail, l’usager, l’institution.

Trop de souffrances se font jour dans le travail social, avec les conséquences parfois dramatiques, classées sous l’appellation de « Risques Psycho-sociaux ».C’est un thème d’actualité dans le monde du travail social où l’évocation de souffrance, de maltraitance professionnelle, de mots tels burnout, ou risques psychosociaux semblent encore tabous à l’intérieur des établissements. Car avouer la fatigue, des difficultés au travail, revient pour certains à penser incompétence, fragilité, culpabilité.

Violence, souffrance. Risques psycho-sociaux. C’est un fait que l’on s’intéresse de plus en plus aux sources, aux causes de ces symptômes, dans le domaine du travail social.

Risques psychosociaux, les mots sont lâchés. Pour quelles raisons n’y aurait-il pas de souffrances entraînant ces fameux risques ? De phénomènes de violences ayant un lien avec les risques psychosociaux ? Quels liens entre risques et institution ? De quelles manière la violence impacte t’elle les équipes et les professionnels ? Quels seraient les processus de construction de cette violence ? De quelle manière comprendre les RPS et y faire face ?
Objectifs du webinaire

Les objectifs généraux du sont les suivants :

- Comprendre les processus de construction de la violence au travail, ses causes.
- Permettre aux apprenants d’appréhender les RPS dans leur contexte de travail pour mieux s’en protéger et agir.

A l’issue du webinaire, l’apprenant sera en capacité de :
- Nommer trois causes de la violence au travail.
- Expliquer sa compréhension des RPS.
- Citer deux symptômes.
- Donner des éléments de réponses face aux RPS.
09 juillet - 09h15

Evaluation des RPS pour le DOCUMENT UNIQUE: intégrer le diagnostic et l'action dans le management de l'activité réelle

ASSISTANCE PUBLIQUE - HOPITAUX DE MARSEILLE
La nature même des métiers exercés  expose particulièrement les agents hospitaliers aux risques psychosociaux (RPS).Les relations de proximité avec les patients et leurs familles, peuvent générer des situations de tension.D’autres facteurs tels que le management, l’organisation du travail, sont souvent aussi à l’origine des RPS. Dans le domaine de la santé au travail, les RPS désignent toutes les formes de stress, violences internes et externes, auxquelles les salariés peuvent être confrontés. Les RPS peuvent être évalués et mesurés en vue de limiter leur impact négatif sur la santé physique et mentale, c’est l’objet de la boîte à outils proposée dans ce guide.L’Assistance Publique Hôpitaux de Marseille se dote aujourd’hui d’une méthodologie efficiente en réponse à l’exigence de tenir le document unique des cinq sites à jour, notamment concernant l’évaluation des risques psychosociaux.Trois niveaux d’intervention ont donc été définis : du plus rapide, pour construire une base répondant a minima à l’exigence réglementaire jusqu’au plus abouti en vue de déterminer des actions de prévention concrètes et efficaces : - L’évaluation réglementaire (Niveau 1)- L’évaluation approfondie (Niveau 2)- L’intervention de transformation (Niveau 3 - expertise)L’élaboration de cet outil est le fruit d’une réflexion collective basée sur une analyse pluridisciplinaire de situations de travail des conseillers de prévention et le retour d’expérience de situations réelles d’évaluation des RPS. En outre, ce travail a été élaboré dans le cadre d’une formation action en partenariat avec Aix-Marseille Université.