RDV en 2022 à NANTES & LYON ! |     JE M'INSCRIS

La nouvelle chaîne de webinaires entièrement dédiée à  la santé et la sécurité au travail

Evénements à venir - pour la santé, la sécurité et la qualité de vie au travail

Prévention des ADDICTIONS en milieu professionnel
02 juin 2022 - 11h00

Prévention des ADDICTIONS en milieu professionnel

GEPI
Beaucoup de Français font un usage quotidien de produits psychoactifs : tabac, alcool, cannabis. D’autres y ont recours occasionnellement. Certains sont directement affectés  par les usages de tiers.

Le milieu de travail n’est pas épargné par la consommation de droguesLa tendance à la banalisation de la consommation de certaines substances psychoactives, les initiations précoces à l’adolescence, les polyconsommations, l’augmentation des usages chez les femmes etc. ont un impact dans toutes les entreprises et organisations privées ou publiques.
Les jeunes comme les adultes recourent à l’usage de substances ou à des pratiques addictives (jeux vidéo, hyperconnexion, etc.) pour divers motifs liés à des facteurs personnels et environnementaux.

La sphère professionnelle peut jouer un rôle déterminant dans le processus pouvant mener à une addiction, quelles que soient les pratiques, qu’elles se déroulent avant, pendant ou après le travail.

Dans ce contexte, les managers ont une responsabilité importante dans la mise en place de conditions de travail favorables à la préservation de la santé.L'alcool, le tabac et le cannabis ainsi que les médicaments psychotropes sont les produits psychoactifs les plus utilisés dans la population active. Ces consommations restent cependant souvent taboues au travail, ce qui peut aggraver la situation des employés qui auraient pu bénéficier de prévention ou d’accompagnement, afin d’éviter de basculer dans l’usage excessif, voire la dépendance.

La santé individuelle des salariés et la santé collective de l’entreprise sont en jeu, car les conduites addictives peuvent être à la fois un symptôme et une conséquence de dysfonctionnements dans l’organisation du travail ou le management.

L’entreprise : un acteur déterminantAu regard de ces facteurs, les entreprises et les administrations

- services RH et sociaux, représentants du personnel, services de santé au travail

- sous la responsabilité des dirigeants, doivent privilégier, au-delà du règlement intérieur :

► Une démarche de prévention collective destinée à agir, en amont sur les facteurs de risques liés au travail (prévention primaire) : analyse des conditions et de l’organisation du travail et des dysfonctionnements éventuels, formation de l’encadrement, des services de santé au travail et des représentants du personnel, sensibilisation et information de tous les salariés, etc.  

► L’utilisation des méthodes validées et évaluées telles que le repérage précoce et l’intervention brève (RPIB) afin d’engager une démarche de prévention individuelle si nécessaire, repérer les consommations à risques et contribuer à  réaliser un diagnostic collectif de l’entreprise. Le RPIB ne peut être réalisé que par le médecin du travail/prévention.

► L’accompagnement des salariés présentant des conduites addictives pour prévenir les inaptitudes et la désinsertion professionnelle.

En replay - pour la santé, la sécurité et la qualité de vie au travail

14 février 2022 - 14h30

Violences et RISQUES PSYCHOSOCIAUX en travail social, prévenir pour agir

Ludwig Maquet
Ce webinaire propose une approche généraliste à la compréhension de la violence institutionnelle et des risques psychosociaux en travail social.

Afin de comprendre dans quel cadre nous subissons la-les violences institutionnelles, entrainant des risques psychosociaux et leurs conséquences, je contextualiserais de manière introductive notre sujet au sein de la transformation du monde du travail. J’évoquerais en première partie la-les violence-s en travail social, qui peuvent être aux origines des RPS. Puis, je définirais les risques psychosociaux et leurs conséquences. Enfin, face aux risques, je proposerais quelques exemples de réponses. Un thème d’actualité dans le travail social. Le travail social est soumis à la pressurisation continue, la gestion libérale et la rentabilité. Tous les secteurs sont concernés. Les professionnels du social et de la santé expriment de plus en plus leur mal-être au travail avec des conséquences qui peuvent être dévastatrices.

En effet, le monde du travail social nous confronte à ce que l’on nomme «violences institutionnelles». Ces violences institutionnelles peuvent être le fait du public accueilli, des salariés ou bien de l’institution elle-même. Ces phénomènes de violences semblent agir à plusieurs niveaux, à savoir le salarié, l’équipe de travail, l’usager, l’institution.

Trop de souffrances se font jour dans le travail social, avec les conséquences parfois dramatiques, classées sous l’appellation de « Risques Psycho-sociaux ».C’est un thème d’actualité dans le monde du travail social où l’évocation de souffrance, de maltraitance professionnelle, de mots tels burnout, ou risques psychosociaux semblent encore tabous à l’intérieur des établissements. Car avouer la fatigue, des difficultés au travail, revient pour certains à penser incompétence, fragilité, culpabilité.

Violence, souffrance. Risques psycho-sociaux. C’est un fait que l’on s’intéresse de plus en plus aux sources, aux causes de ces symptômes, dans le domaine du travail social.

Risques psychosociaux, les mots sont lâchés. Pour quelles raisons n’y aurait-il pas de souffrances entraînant ces fameux risques ? De phénomènes de violences ayant un lien avec les risques psychosociaux ? Quels liens entre risques et institution ? De quelles manière la violence impacte t’elle les équipes et les professionnels ? Quels seraient les processus de construction de cette violence ? De quelle manière comprendre les RPS et y faire face ?
Objectifs du webinaire

Les objectifs généraux du sont les suivants :

- Comprendre les processus de construction de la violence au travail, ses causes.
- Permettre aux apprenants d’appréhender les RPS dans leur contexte de travail pour mieux s’en protéger et agir.

A l’issue du webinaire, l’apprenant sera en capacité de :
- Nommer trois causes de la violence au travail.
- Expliquer sa compréhension des RPS.
- Citer deux symptômes.
- Donner des éléments de réponses face aux RPS.
09 juillet - 09h15

Evaluation des RPS pour le DOCUMENT UNIQUE: intégrer le diagnostic et l'action dans le management de l'activité réelle

ASSISTANCE PUBLIQUE - HOPITAUX DE MARSEILLE
La nature même des métiers exercés  expose particulièrement les agents hospitaliers aux risques psychosociaux (RPS).Les relations de proximité avec les patients et leurs familles, peuvent générer des situations de tension.D’autres facteurs tels que le management, l’organisation du travail, sont souvent aussi à l’origine des RPS. Dans le domaine de la santé au travail, les RPS désignent toutes les formes de stress, violences internes et externes, auxquelles les salariés peuvent être confrontés. Les RPS peuvent être évalués et mesurés en vue de limiter leur impact négatif sur la santé physique et mentale, c’est l’objet de la boîte à outils proposée dans ce guide.L’Assistance Publique Hôpitaux de Marseille se dote aujourd’hui d’une méthodologie efficiente en réponse à l’exigence de tenir le document unique des cinq sites à jour, notamment concernant l’évaluation des risques psychosociaux.Trois niveaux d’intervention ont donc été définis : du plus rapide, pour construire une base répondant a minima à l’exigence réglementaire jusqu’au plus abouti en vue de déterminer des actions de prévention concrètes et efficaces : - L’évaluation réglementaire (Niveau 1)- L’évaluation approfondie (Niveau 2)- L’intervention de transformation (Niveau 3 - expertise)L’élaboration de cet outil est le fruit d’une réflexion collective basée sur une analyse pluridisciplinaire de situations de travail des conseillers de prévention et le retour d’expérience de situations réelles d’évaluation des RPS. En outre, ce travail a été élaboré dans le cadre d’une formation action en partenariat avec Aix-Marseille Université.