Yolande Pérès / Nadine Gabas - ENSIACET : L’ENSIACET récompensée par l’INRS pour ses efforts dans la prévention des risques
RDV en 2022 à NANTES & LYON ! |     JE M'INSCRIS

L’ENSIACET récompensée par l’INRS pour ses efforts dans la prévention des risques

ORGANISATION DE LA PREVENTION ||
/
Yolande Pérès  /  Nadine Gabas  - ENSIACET
Yolande Pérès / Nadine Gabas
Enseignantes
ENSIACET

Récompensée par la médaille sécurité de l'INRS, l’École Nationale Supérieure des Ingénieurs en Arts Chimiques et Technologiques (ENSIACET) de Toulouse prend à bras le corps les sujets de la prévention des risques professionnels et de la santé au travail. Un entretien croisé avec Yolande Pérès et Nadine Gabas.

Qu’est-ce que l’obtention de cette distinction représente pour vous ?
Yolande Pérès : La commission des titres d'ingénieur nous oblige, en tant qu’établissement d’enseignement supérieur, à donner aux élèves une formation dans le domaine de la sécurité et de la santé au travail. Nous avons obtenu cette médaille parce que nous allons plus loin que les exigences minimales, en grande partie grâce à nos modules de formation.
Nadine Gabas : C’est une reconnaissance de tout le travail que nous avons effectué dans le domaine de la sécurité et la prévention des risques professionnels depuis une vingtaine d'années, notamment en collaboration avec la CARSAT Midi-Pyrénées et l'INRS à Paris.

En quoi consistent ces modules ?
Yolande Pérès : Ce sont des formations qui s'adressent à toute l'école, sur les trois années d’enseignement. Durant les deux premières années, nous commençons par des notions assez générales, qui ensuite se précisent en troisième année.

Nadine Gabas : En première année, les modules sont essentiellement centrés sur le risque chimique. Une analyse des accidents majeurs est aussi effectuée avec les élèves dans le domaine des risques industriels. En deuxième année, les élèves apprennent la méthodologie d'évaluation des risques professionnels. On leur fait effectuer un exercice à partir de vidéos disponibles sur le site de l'INRS et avec le soutien d'ingénieurs de la CARSAT qui nous aident à concevoir ces exercices. En troisième année, une trentaine d’élèves choisissent de se spécialiser pendant trois mois dans le domaine QSE. Ces élèves sont notamment amenés à effectuer une évaluation des risques professionnels sur des postes de travail, en conditions réelles, dans une entreprise, différente chaque année.
Yolande Pérès : Ces visites en entreprise sont rendues possibles grâce aux ingénieurs de la CARSAT, qui nous font bénéficier de leur réseau. Mais en dehors de ces modules, les étudiants passent également leur Brevet Sauveteur Secouriste du Travail, analysent un accident du travail en utilisant la méthode de l’arbre des causes, etc.

Quelle suite souhaitez-vous donner à cela ?
Yolande Pérès : Actuellement, nous préparons le renouvellement de l’équipe pédagogique. Nous avons bénéficié d’une formation, il y a une dizaine d’années, pilotée et financée par la CARSAT et l’INRS, et nous aimerions que celle-ci se reproduise.

En savoir plus

  • Site de l’ENSIACET

 

*Yolande Pérès : Enseignante à l’ENSIACET. Chimiste de formation. Participe à l’enseignement sur l’évaluation des risques professionnels. Chercheur au laboratoire de Génie Chimique.
*Nadine Gabas : Enseignante à l’ENSIACET. Responsable de la formation QSE pour les étudiants de 3e année. Chercheur au laboratoire de Génie Chimique.