Richard Crnjanski - Coverguard : Coverguard investit pour un entrepôt plus sûr, durable et efficace
RDV à LYON 2022 ! |     JE M'INSCRIS

Coverguard investit pour un entrepôt plus sûr, durable et efficace

AMENAGEMENT DES ESPACES DE TRAVAIL ||
/
22/06/2022
Richard Crnjanski  - Coverguard
Richard Crnjanski
Directeur supply chain et IT
Coverguard

Prévue pour juin 2023, l’ouverture du futur entrepôt de l’entreprise Coverguard devrait permettre à l’entreprise spécialiste des EPI d’aller plus loin dans ses engagements RSE tout en multipliant sa productivité, notamment grâce à la modernisation de ses outils et de l’espace de travail. Le point avec Richard Crnjanski.

En annonçant la construction de votre nouvel entrepôt, vous affichez l’objectif « plus de productivité, moins de pénibilité ». Comment comptez-vous vous y prendre ?
Le contexte actuel, c’est que nous avons deux entrepôts, éloignés seulement de quelques centaines de mètres. Ce sont des bâtiments assez anciens, qui nécessitent donc plus d’entretien, de dépenses énergétiques et offrent des conditions de travail qui n’obéissent pas aux standards actuels. En déménageant dans notre futur entrepôt, nous souhaitons en effet plus de productivité et moins de pénibilité, mais aussi plus de modernité, avec un bâtiment plus durable. Nous venons d’ailleurs de recevoir notre médaille d’or Ecovadis. Pour nous, c’est important.

Évidemment, regrouper nos deux entrepôts en un seul signifie plus de productivité, parce qu’il n’y a pas de rupture de charges entre les deux lieux. Nous avons changé presque l’intégralité des lumières pour avoir des lumières LED plus économes, performantes, et plus agréables. Le déménagement sera aussi l’occasion de revoir nos processus avec de nouveaux logiciels, mais aussi avec l’introduction de l’automatisation, avec des robots de chez Scallog.

Comment seront intégrés ces nouveaux outils ? La formation sera-t-elle au cœur de cette réorganisation ?
Sur tous les aspects, il y aura des formations afin d’assurer la polyvalence, la productivité et la compréhension de tous les enjeux. Concernant les robots, nous avons opté pour un système de petits robots qui amènent les étagères à l’opérateur, afin de limiter les déplacements. Nous avons également choisi un système de lumières, qui vont éclairer précisément là où l’opérateur doit prendre une marchandise pour qu’il n’ait pas à chercher trop longtemps. Scallog a déjà un long historique d’installations dans d’autres entreprises, dont nous allons nous inspirer pour mettre en place le meilleur espace de travail possible. L’objectif est de gagner en productivité et de limiter les risques professionnels, mais aussi de répondre à une contrainte du marché qui est la multiplication de la préparation au détail.

Nous avons la chance d’avoir des préparateurs de commandes qui ont une grande expérience, qui connaissent parfaitement nos clients et nos produits, mais il faut que nous puissions adapter nos conditions de travail et notre outil logistique pour faire face à ces tendances lourdes.

Comment vont se dérouler les mois à venir pour votre organisation ?
Notre productivité devrait être multipliée par deux ou trois sur cette partie de préparation au détail ; c’est un objectif assez clair et facilement atteignable. Sur l’aspect productivité, c’est un peu plus compliqué à mesurer pour l’instant, puisque nous devons attendre les retours des travailleurs, qui ont l’expérience nécessaire. C’est à nous de pouvoir nous adapter afin d’être le plus optimum possible sur ces sujets. Mais il faut être toujours à l’affût, une nouvelle organisation signifie de nouveaux points d’alerte.

Comme indiqué précédemment, nous allons aussi intensifier notre engagement écoresponsable. En termes de calendrier, la construction de l’entrepôt va démarrer au mois d’août, pour se terminer près d’un an plus tard, avec un objectif de livraison annoncé en juin 2023.

En savoir plus