Preventica Congrès/Salons
L'événement de référence pour la santé et la sécurité au travail

Les TMS en grande distribution, un enjeu prioritaire de prévention

Avec plus de 500 000 salariés, la Grande Distribution est un secteur d’activité réputé accidentogène, faisant l’objet d’une attention particulière par l’Assurance Maladie Risques Professionnels (AMRP) depuis plusieurs années.
Zoom

Quels sont les principaux risques professionnels rencontrés dans ce secteur ?
Les principaux risques que l’on rencontre sont ceux liés à la manutention manuelle ou mécanisée. Les opérations de manutention représentaient 58% des causes d’accidents du travail en 2015. Viennent ensuite les accidents provenant de l’utilisation des outils à main, les chutes de plein pied et les chutes de hauteur.
Au total en 2015, les accidents du travail ont représenté plus de 1,8  millions de journées de travail perdues.
Les maladies professionnelles sont également particulièrement présentes dans la grande distribution, avec plus de 3 500 cas reconnus en 2015. Ce secteur est l’un des plus générateurs de TMS.

Quelles actions de sensibilisation ont été mises en place par le réseau prévention ?
Le secteur de la grande distribution fait partie des secteurs prioritairement ciblés par l’AMRP. Depuis 2009, nous avons déployé plusieurs types d’actions dans les hypermarchés et les supermarchés, dans un premier temps une approche des petits pas en ciblant des thématiques de prévention.
Sur la problématique des TMS, nous avons engagé des actions de sensibilisation sur la prévention des risques liés à la prise des marchandises en position basse en mettant à disposition de salariés des transpalettes électriques à haute levée, particulièrement dans les rayons avec des produits lourds tels que les liquides ou les fruits/légumes.
Nous avons également travaillé sur la prévention des risques dans les réserves mais également pour la limitation de la manutention des produits de poids supérieur à 8 kilos au poste d’encaissement et celles des produits des produits palettisés à 1,80 m. Ces actions ont été portées par deux recommandations de la CNAMTS, la R4401  et la R4612.  
Aujourd’hui la stratégie de l’AMRP s’est réorientée vers une approche plus globale de la prévention des TMS, illustrée par la recommandation nationale R4783. Elle a ensuite été déclinée en partenariat avec les différentes enseignes afin de répondre au programme d’action nationale TMS Pros. 

Parlez-nous plus précisément des solutions pouvant être mises en œuvre pour la prévention des risques liés à la manutention
Dès 2010, nous avons décidé de cibler plus précisément l’activité de mise en rayon car, pour 9 salariés sur 10, c’est celle qui est la plus génératrice de manutention manuelle. Chaque enseigne a nommé un correspondant prévention chargé de faire le relais entre sa structure et les CARSAT. Les enseignes ont répondu très favorablement à la démarche et ont adhéré au programme TMS Pros. Des personnes ressources en prévention des TMS ont ainsi été formées au niveau de chaque enseigne et sont intervenues en appui sur les établissements ciblés.
Par ailleurs, il y a eu un gros travail de réflexion associant les enseignes, les salariés et les fabricants pour mettre au point des équipements permettant de faciliter la mise en rayon. Intégrer la prévention à la conception des mobiliers est aussi un axe important d’amélioration, notamment à travers notre participation aux travaux de normalisation.

 

1R440 : L’évaluation des risques liés à la manutention manuelle des charges au poste d’encaissement dans les hypermarchés et supermarchés
2R461 : Limites pratiques permettant de diminuer les risques dus aux manutentions manuelles des produits ou colis palettisés au-delà de 1,80 m.
3R478 : Mise en rayon – Prévenir les risques liés à la manutention manuelle. Des mesures de prévention pour réduire les risques liés à la manutention et à la manipulation des produits lors de la mise en rayon

 

Présents à Préventica 2017

Voir l'ensemble des partenaires