L'événement de référence pour la santé et la sécurité au travail

Vêtements de protection en salle blanche, une performance parfois compromise

protection salle blanche

Une étude récente révèle que que les vêtements réutilisables sont vulnérables aux dommages causés par le blanchissage et la stérilisation.


Les vêtements réutilisables utilisés dans la production stérile et aseptique nécessitent des cycles répétés de lavage et de stérilisation pour maintenir leur efficacité, en utilisant des techniques telles que l’irradiation gamma. Les données de propriétés physiques sont souvent disponibles pour les nouveaux vêtements de salles blanches : cependant, elles le sont moins tout au long du cycle de vie du vêtement. Une étude réalisée par DuPont vise à combler cette lacune d’information.

Selon Jean-François Teneul, Global Business Manager pour la section Environnements Contrôlés de DuPont Personal Protection: « La plupart des contaminations dans les zones de traitement aseptique sont causées par les personnes travaillant dans les salles blanches. Lors de la sélection de vêtements réutilisables pour une utilisation dans des environnements contrôlés, il est important de comprendre comment ils vont fonctionner au cours de leur cycle de vie. En outre, pour une manipulation efficace des produits, les vêtements de protection dans les salles blanches doivent jouer un double rôle : protéger le produit de l’opérateur mais aussi protéger l’opérateur contre les produits chimiques dangereux. Nous avons estimé qu’il était nécessaire de fournir à ces professionnels des données sur lesquelles fonder un choix plus éclairé ».

DuPont a mené une étude pour cartographier les propriétés des vêtements de protection réutilisables, généralement utilisés dans les salles blanches, lorsqu’ils sont exposés à des lavages répétés et à des rayons gamma, afin de comprendre comment les performances de ces vêtements changent à chaque cycle. L’étude scientifique a porté sur les propriétés du vêtement, telles que la structure du polymère, la perméabilité, la résistance à la déchirure et l’efficacité de filtration bactérienne (BFE) afin de déterminer leur impact négatif sur le nettoyage et la stérilisation. Les tests, qui ont été entrepris par des laboratoires tiers, ont révélé des impacts significatifs sur les aspects critiques, y compris la protection du processus et de l’utilisateur, la durabilité et le confort.

Les résultats de cette étude ont fait l'objet d'un livre blanc « Environnements contrôlés DuPont : réutiliser ou ne pas réutiliser : un cycle de vie – Evaluation des propriétés du vêtement à usage multiple »

En savoir plus :

Prochains rendez-vous

conférences

évements Preventica

Les leviers économiques du marché de la qualité de l'air (secteur de l'hygiène industrielle)

FIMEA

Présents à Préventica 2019

Voir l'ensemble des partenaires