L'événement de référence pour la santé et la sécurité au travail

Les risques psychosociaux augmentent dans les entreprises

Un rapport de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses), en date du 4 octobre, met en lumière les principaux problèmes de santé au travail. Depuis dix ans, les pathologies professionnelles ont évolué

Un rapport de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses), en date du 4 octobre, met en lumière les principaux problèmes de santé au travail. Depuis dix ans, les pathologies professionnelles ont évolué. Certaines, comme l’asthme, diminuent mais d’autres à l’instar des troubles musculo-squelettiques (TMS) et des risques psychosociaux augmentent de manière constante.

Le travail c’est la santé : l’adage ne se vérifie plus autant

32 centres de consultation de pathologie professionnelle (CCPP) et neuf services de santé au travail, réunis au sein du Réseau national de vigilance et de prévention des pathologies professionnelles (RNV3P), ont participé à l’étude de l’ANSES. Les données qu’ils ont fournies ont permis de dresser un état des lieux des problèmes de santé au travail depuis 10 ans.
On y apprend que le nombre de pathologies professionnelles a augmenté durant cette période - + 6 % par an en moyenne – avec une très forte progression des troubles musculo-squelettiques, qui constituent plus de 80 % des maladies professionnelles tous secteurs confondus.

Les pathologies les plus fréquemment diagnostiquées :

  • les maladies respiratoires (24 %),
  • les psychopathologies du travail (22 %),
  • les maladies de la peau (17 %),
  • les maladies ostéo-articulaires (16 %) affectant les os, les cartilages et les ligaments,
  • les tumeurs (7,6 %),
  • les problèmes d’audition (5,6 %).

Une différence s’observe entre les hommes et les femmes : les premiers souffrent surtout de tumeurs, maladies de l’oreille et respiratoires ; les secondes de psychopathologies du travail, maladies dermatologiques et ostéo-articulaires.

Il est important de retenir de ce rapport la forte et constante augmentation des problèmes psychosociaux (RPS) qui tiennent maintenant la seconde position. Les phénomènes de dépression, burn-out, anxiété, stress, violence touchent deux fois plus fortement les femmes (29 %), sans épargner pour autant les hommes. 15 % d’entre eux sont victimes de problèmes psychosociaux.

 

Des disparités selon les secteurs d’activité

Tous sont touchés, mais avec des degrés de progression différents.
Le rapport révèle que ces pathologies augmentent le plus fortement dans :

  • les secteurs de l’immobilier-location,
  • les services aux entreprises,
  • l’administration publique et autres services collectifs et sociaux,
  • les secteurs de la santé,
  • le commerce,
  • la réparation automobile.

Dans l’industrie, les pathologies ou symptômes psychiques augmentent également, mais dans une moindre mesure. Les taux sont néanmoins passés de 3,7 % de personnes touchées en 2001 à 14,6 % en 2009.
La hausse la plus nette revient au secteur de la santé (le taux de signalement des RPS est passé de 8 % à 37 %) particulièrement exposé aux pathologies professionnelles.

 

L’ANSES relativise néanmoins la progression. Sans nier la croissance du phénomène, elle souligne cependant l’importante médiatisation des problèmes psychosociaux et, de ce fait, la proportion plus importante des personnes qui consultent spécifiquement pour ces pathologies. 

Consulter le rapport de l’ANSES
Rapport


 

Congrès/Salon Préventica

Sur le même sujet

Prochains rendez-vous

conférences

évements Preventica

Risque TMS des membres supérieurs: exemples d'évaluation par le mesurage

CARSAT / INRS

Gérer le risque amiante lors de travaux en sous-section 4 (BTP et industrie)

CARSAT / INRS

Expérimentez la box : Réguler la charge de travail

FRAISSINET ASSOCIES

Aide et soin à la personne: les bonnes pratiques en santé au travail

CARSAT / INRS

ETSCAF est la référence du Management de la Sécurité en entreprise

ETSCAF

Comment bien préparer une commission de sécurité : L'application stricte des contrôles réglementaires est-elle suffisante pour garantir un avis favorable ?

FNSPF

Présents à Préventica 2019

Voir l'ensemble des partenaires