L'événement de référence pour la sécurité des personnes et des biens

A quoi faut-il s'attendre en 2019 en termes de risques émergents ?

baromètre risques

La 3ème édition du Baromètre des risques émergents identifie trois risques majeurs auxquels il faut se préparer en 2019.


Chubb a présenté aujourd'hui les résultats de la troisième édition de son Baromètre des Risques Emergents. Cet état des lieux recense les risques émergents impactant significativement les ETI françaises.
L’étude a identifié trois principales menaces aux yeux des ETI : les risques financiers (36 %), les risques cybers (35 %) et ceux liés à la sécurité des employés (34 %).

En effet, les ETI innovent et font de plus en plus appel aux nouvelles technologies, comme l’IA, la robotisation ou le big data. Elles s’exposent de ce fait aux cyber-attaques, qui étaient déjà un sujet de préoccupation dans l’édition précédente du Baromètre en 2015.

Le baromètre relate également une prise de conscience des risques environnementaux et naturels, due aux nouvelles réglementations. Ainsi, les problématiques environnementales préoccupent 42 % des personnes interviewées, suivi par les risques liés aux hommes et femmes, comme ceux liés à la responsabilité des dirigeants (25%), et les ressources humaines (22 %). Des résultats qui confirment l’intérêt des ETI pour leur capital humain.

Les grandes mutations, comme la transition énergétique, la révolution digitale, l’industrie 4.0, la mondialisation et la gestion des ressources rares sont également un sujet de préoccupation grandissant. Plus de 70 % des ETI interrogées considèrent que ces grandes mutations seront sources d’opportunités. A l’inverse, elles se soucient de certains sujets, comme les migrations (35 %), l’avènement de nouveaux géants (32 %) ou la gestion des ressources rares (27 %).

 Nadia Côté, Directrice Générale de Chubb France déclare : « L’internationalisation, les liens commerciaux entre les pays et les nouvelles technologies ont obligé les entreprises à revoir leur organisation. Face à ces nombreux risques, il incombe au secteur de l’assurance de développer des solutions capables de répondre aux risques majeurs et de proposer un accompagnement de l’ensemble de la chaine du risque : de la prévention à l’indemnisation.»

Congrès/Salon Préventica

Sur le même sujet

Prochains rendez-vous

Présents à Préventica 2019

Voir l'ensemble des partenaires