Dans quels lieux et dans quelles circonstances les travailleurs contractent-ils la Covid-19 ?

securite-au-travail - Hygiène - Propreté - Décontamination
/

L’institut Pasteur vient de publier une nouvelle série de résultats de son étude ComCor, qui permet de décrire les lieux et les circonstances de contamination à la Covid-19.


Réalisée par l’Institut Pasteur, en partenariat avec la Caisse Nationale d’Assurance Maladie, l’institut Ipsos et Santé Publique France, l’étude ComCor revient sur les modes de contamination à la Covid-19.

On y apprend notamment que :

  • le télétravail reste un moyen efficace d’éviter la contamination. L’étude rapporte -30% de d’infection pour le télétravail total, -24% pour le télétravail partiel.
  • les transports en commun n’ont pas été associés à un sur-risque d’infection, mais le co-voiturage si (+58%).
  • les déplacements à l’étranger ont été associés à un sur-risque d’infection (+53%).
  • dans 80% des cas, le contact à l’origine de l’infection a eu lieu à l’intérieur, fenêtres fermées.
  • dans 46% des cas, l’infection qui survient au travail vient d’une personne qui était symptomatique au moment du contact. Les repas sont les circonstances les plus souvent rapportées comme étant à l’origine de ces transmissions.

L’étude ComCor établie également une typologie des métiers les plus à risques. Ainsi, les catégories professionnelles les plus à risque sont (par ordre croissant de sur-risque) les cadres de la fonction publique, les ingénieurs et les cadres techniques d’entreprise, les cadres administratifs et commerciaux d’entreprise, les chefs d’entreprise de 10 salariés ou plus, les professions intermédiaires de la santé et du travail social, et les chauffeurs.

A contrario, les catégories professionnelles les moins à risque sont (par ordre décroissant de risque) les employés civils et agents de service de la fonction publique, les employés administratifs de l’entreprise, les retraités, les professions intermédiaires administratives de la fonction publique, les personnels des services directs aux particuliers, les policiers et militaires, les professeurs des écoles et instituteurs, les professions intermédiaires administratives et commerciales de l’entreprise, les professeurs et professions scientifiques, et les agriculteurs.

L’Institut Pasteur donne également une série de recommandations suite à ces résultats. Elle rappelle par exemple qu’il est important en milieu professionnel d’aérer le lieu de travail, de s’assurer que les contacts inter-individuels sont protégés, notamment lors des réunions physiques, en bureau partagé, et lors de la restauration.

En savoir plus :