Les échauffements auraient des effets bénéfiques mais pas forcément ceux que l’on croie

sante-qvt - TMS
/

Une étude réalisée par l’OPPBTP montre que les échauffements musculaires sur les chantiers ont plusieurs effets bénéfiques. Mais il ne serait pas question de prévention des TMS.


L’Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics (OPPBTP) vient de réaliser une enquête sur la pratique – dans les entreprises du BTP - de séances d’échauffements musculaires avant la prise de poste sur les chantiers. En place depuis une dizaine d’années, cette pratique tend à se développer.

Selon l’OPPBT, les entreprises qui pratiquent des échauffements sur les chantiers constatent le plus souvent des répercussions bénéfiques à plusieurs niveaux :

  • réduction des accidents « de la première heure »
  • renforcement de la cohésion d’équipe, en facilitant les échanges et en favorisant les relations entre les différents niveaux hiérarchiques
  • sentiment de « bien-être général »
  • renforcement de la vigilance en début de journée.

L’étude montre que la pratique d’échauffements musculaires sur les chantiers profite également à l’image et la notoriété de l’entreprise.

Enfin, le rapport de l’OPPBTP précise qu’aucun bénéfice concernant la prévention des troubles musculosquelettiques ou une influence positive sur des pathologies qui se déclarent sur le moyen terme, après plusieurs années d’exposition, ne sont signalés.

Pour accompagner les entreprises, l’OPPBTP livre aussi ses recommandations afin de rendre cette pratique plus efficace pour l’ensemble des salariés.