L’INRS informe sur les batteries au lithium

securite-au-travail - Sécurité au travail
/

L’Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles fait un focus sur les batteries au lithium. Manipulation, stockage, transport, collecte, l’INRS revient sur les risques liés à ces étapes de la vie d’une batterie.


Omniprésentes dans le milieu professionnel, que ce soit dans des applications mobiles (équipement électronique portable, véhicule...) ou des applications fixes (stockage de surplus d'énergie électrique...), les batteries au lithium se sont énormément développées ces dernières années.

Lors des phases de manipulation, de stockage, de transport, de collecte ou encore de tri de ces batteries, les salariés peuvent être exposés à des risques d'incendie, d'explosion mais aussi électriques, chimiques.
Le guide de l’INRS à destination des employeurs, chargés de prévention, responsables HSE et utilisateurs, explique ces différents risques et propose les mesures de prévention adaptées.

Et toujours concernant les batteries, l’INRS vient de mettre à jour sa fiche toxicologique sur le nickel et ses composés. Le nickel est largement utilisé dans les fabrications d'alliages, de batteries, en traitement de surface, en tant que catalyseurs, comme intermédiaire de synthèse et dans la production de pigments. La fiche toxicologique présente notamment les recommandations médicales et techniques à suivre lors de la manipulation de ce métal et de ses composés.

En savoir plus :