L'événement de référence pour la sécurité des personnes et des biens

Continuum de sécurité : le gouvernement souhaite engager des concertations

agent de sécurité

Suite à la remise du rapport Thourot-Fauvergue, Matignon a indiqué confier au ministre de l'Intérieur une mission de concertation approfondie sur les propositions énoncées par les deux parlementaires.


C’est en mars dernier qu’Edouard Philippe avait confié à Mme Alice THOUROT, députée de la Drôme, et M. Jean-Michel FAUVERGUE, député de Seine-et-Marne, une mission sur la sécurité globale en France et les conditions d’un partenariat efficace entre forces de sécurité publique et les autres acteurs de la sécurité, la sécurité privée étant au premier plan.

Le rapport intitulé « D’un continuum de sécurité vers une sécurité globale » a été remis ce mardi 11 septembre au Premier ministre.
Il contient 78 propositions articulées autour de 3 grands axes :

  • se donner les moyens de produire ensemble la sécurité de demain
  • conforter encore les polices municipales en tant que 3ème force de sécurité du pays
  • donner à l’univers de la sécurité privée les moyens de la confiance et de l’ambition

Pour consolider la confiance envers les dirigeants et salariés de la sécurité privée, les deux parlementaires proposent ainsi des mesures sur la qualité des recrutements et des parcours de carrière, et l'ouverture de possibilités de mobilité au sein du monde de la sécurité globale. Le rapport propose par ailleurs plusieurs mesures tenant au pilotage du conseil national des activités privées de sécurité (CNAPS) ainsi qu’à la régulation économique du secteur. Mme Thourot et M. Fauvergue souhaitent que soient facilitées les conditions d’intervention des agents de sécurité privée aux abords des lieux dont ils ont la responsabilité.

Le Gouvernement souhaite à présent engager une concertation approfondie sur l’ensemble de ces propositions, en particulier celles qui nécessiteraient des évolutions législatives.
Le Premier ministre a donc demandé au ministre de l’Intérieur de conduire cette concertation avec, notamment, les représentants des élus, des polices municipales, des gardes champêtres et des entreprises de sécurité, afin de préciser dès la fin de l’année les suites opérationnelles qui seront données au rapport des deux parlementaires.

Sur le même sujet

conférences

évements Preventica

La gestion de la sûreté des sites par les industriels de la Chimie

UIC Nouvelle-Aquitaine / MASE Sud-Ouest - mercredi 3 oct. à Bordeaux

Terrorisme et sites industriels : quelles approches pour renforcer efficacement la sûreté des sites ?

CLUB DES JEUNES CADRES EN SÛRETÉ - CJCS - mardi 2 oct. à Bordeaux

La prévention situationnelle : les compétences du référent sûreté

MINISTERE DE L'INTERIEUR - jeudi 4 oct. à Bordeaux

Mise en sureté de l'hopital de demain

CLUB DES DIRECTEURS ET CONSEILLERS SURETE DES ETABLISSEMENTS HOSPITALIERS - mercredi 3 oct. à Bordeaux

Présents à Préventica 2018

Voir l'ensemble des partenaires