Paris21, 22, 23 mai 2019

Un même enjeu pour la sécurité routière et l'entreprise : combattre ensemble l'accidentalité

Emmanuel BARBE

Emmanuel BARBE
Délégué interministériel à la sécurité routière

En 2017, 38% des accidents corporels impliquant au moins un usager se sont produits dans le cadre d'un déplacement domicile-travail ou en mission. Cela représente 24 294 accidents, 480 personnes tuées et 4 681 blessés hospitalisés. S'ajoutent à ces souffrances physiques et morales, souvent irréparables, une perte économique considérable : 6 millions de journées d'arrêt de travail pour un coût estimé à 725 millions d'euros.

L'accident de la route reste la première cause de mortalité au travail. Elle est le premier risque professionnel. Pour l'entreprise c'est aussi une perte importante en compétence, expertise, cohésion d'équipe, efficacité.

Les entreprises et l'Etat doivent faire cause commune car la sécurité routière nécessite la mobilisation de tous. C'est sur ce principe qu'a été lancé le 11 octobre 2016, au ministère de l'Intérieur, « l'appel national en faveur de la sécurité routière » en présence des ministres de l'Intérieur et du Travail. 21 grands patrons se sont personnellement et publiquement engagés en signant un manifeste en faveur de la sécurité routière comportant 7 engagements : limitation de l'usage du téléphone au volant, sobriété sur la route, port de la ceinture de sécurité, respect des vitesses autorisées, temps de repos intégrés dans le calcul des temps de trajet, formation à la sécurité routière, équipement adapté pour les conducteurs de deux-roues.

Aujourd'hui ce sont plus de 1100 entreprises représentant plus de 3 millions de salariés qui sont signataires. Un grand nombre d'entre elles se sont rencontrées lors du deuxième colloque national pour la sécurité routière le 17 décembre 2018 à Bercy pour échanger leurs pratiques.

La délégation à la sécurité routière est présente aux côtés du ministère du Travail et de la CNAMTS pour décliner cet enjeu de la sécurité routière au travail dans des accords de branches, afin de toucher un grand nombre d'entreprises et notamment de PME/TPE.

Du 13 au 17 mai la 3° édition des journées de la sécurité routière au travail permettra de mettre en lumière les initiatives des entreprises, de sensibiliser davantage les employeurs et les salariés. Ce sera aussi l'occasion pour les salariés initiés au risque routier professionnel de devenir au quotidien des ambassadeurs auprès de leur entourage.

Le salon Préventica s'inscrit dans la parfaite continuité de cette ambition : réduire fortement les risques routiers au travail dans un jeu gagnant-gagnant pour la société, les entreprises et les salariés. C'est pourquoi je tiens à remercier et encourager les organisateurs de ce salon pour leur implication dans la prévention des risques routiers professionnels. L'édition 2019 du salon Préventica s'inscrit dans la continuité de la première édition qui s'est tenue à Paris en 2017, et des différentes éditions à Strasbourg, Bordeaux et Lyon.

Je souhaite une pleine réussite au salon Préventica 2019 de Paris. Puisse-t-il contribuer, comme les années passées, au développement de la sécurité routière en entreprise

Prochains rendez-vous

conférences

évements Preventica

Bruit au poste de travail : pour s'y mettre, VRAIMENT

GAMBA ACOUSTIQUE

Baromètre ACTINEO/Sociovision 2019 de la qualité de vie au travail

ACTINEO

Robotique collaborative: quels enjeux en termes de santé et sécurité au travail ?

CARSAT / INRS

La Charte Qualité de Vie au Travail en Provence-Alpes-Côte d'Azur® : un cadre de référence pour les entreprises

PLATEFORME REGIONALE QVT

Chefs d’entreprise : faites du risque amiante un dopant pour votre activité ?

AC ENVIRONNEMENT

Employeurs territoriaux et hospitaliers : comment bénéficier de l’accompagnement du FNP de la CNRACL dans vos projets de prévention ?

FNP DE LA CNRACL

Présents à Préventica 2019

Voir l'ensemble des partenaires