Préventica Paris, c’est déjà fini… Merci à tous de votre participation. RDV A Nantes ! |     JE M'INSCRIS

Les émotions et la prévention au cœur du nouveau Prevhackthon

Les émotions et la prévention au cœur du nouveau Prevhackthon

Psychologie du travail
/
Le Hackathon dédié à la prévention des risques professionnels et la santé au travail revient à Préventica Paris. Organisé en partenariat avec la Fédération des Acteurs de la Prévention (FAP), il portera, cette année, sur les émotions.

On reprend les mêmes ingrédients, mais cette fois-ci pour une recette nouvelle ! Le Prevhackthon fait son retour à Paris. C’est toujours l’occasion d’échanger, par équipe, pendant 6h autour d’une problématique et sous l’œil complice de grands témoins, acteurs de la prévention. Mais cette fois-ci, les réflexions tourneront autour d’un nouveau sujet : En quoi nos émotions peuvent-elles influencer la prévention ?

Nous le savons, grâce à nos expériences et aux neurosciences que nos actes, nos décisions, sont régis en premier lieu par nos émotions. Il est donc tentant de décrypter en quoi nos émotions peuvent influencer la prévention, et envisager comment celles-ci pourraient être un levier ou un frein au service de la santé et de la sécurité au travail.

Venez en discuter avec des participants de tous les horizons pour faire émerger des contenus, des idées ou des solutions innovantes qui permettront d’aborder le lien entre émotions et prévention.

Le Prevhackthon invite également des grands témoins pour épauler les participants dans leurs reflexions et pour échanger sur le sujet des émotions. Il y aura notamment Mikael Mourey - auteur, Martial Barbarou - directeur prévention chez Vinci Construction, Michel Ledoux - avocat...

Nouveauté cette année, le Prevhackthon prendra des airs de forum ouvert ! Les participants qui ne pourraient pas assister à la totalité du Prevhackthon auront la possibilité de venir y faire un saut pour partager leurs idées.

Ne manquez pas le Prevhackthon, mercredi 1er décembre, de 12 à 18h.

Pour vous inscrire, c’est ici.

Partagez :