Les petites entreprises d'Auvergne-Rhône-Alpes, championnes de la prévention des risques

Les petites entreprises d'Auvergne-Rhône-Alpes, championnes de la prévention des risques

Témoignages de petites entreprises qui ont mis en place des plans de prévention dans leur structure, avec l'aide de la Mutualité Sociale Agricole (MSA).

Pierre-Louis Guilhot, Guilhot Paysage

Paysagiste, Drôme, 9 employés

 

On travaille mieux quand on est dans de bonnes conditions, c'est naturel ! Un employé qui est malade ou victime d’un accident dans une entreprise, et c’est toute l’entreprise qui boîte.

Comment la MSA vous a-t-elle accompagné ?

J’avais souvent échangé avec mon référent MSA sur les plans de prévention puis un jour, je me suis décidé. Il y a eu d’abord toute une analyse de notre activité et des différentes tâches effectuées. Cela a permis d’identifier les problèmes et de réfléchir à la façon de les solutionner. Nous avons ensuite mis en place tout un plan de formations sur la sécurité mais nous avons aussi travaillé sur la QVT et le bien-être des salariés.

Quels sont les bénéfices que vous avez retirés de cette démarche ?

Depuis que nous avons mis en place les formations, nous n’avons plus eu aucun accident du travail, c’est tout bénéfice pour les salariés et pour l’entreprise. Mais également dans notre démarche QVT, nous avons mis en place un échauffement collectif tous les matins avant de commencer le travail. Au départ, certains de mes gars ont rigolé mais finalement tout le monde s’y est mis et on constate qu’on est plus productifs, on démarre immédiatement le boulot. Et puis cela a aussi contribué à créer une bonne ambiance de travail. On démarre tous ensemble et dans la bonne humeur !

----

Hervé Puthet, Laiterie le Coq d’Or

Coopérative laitière, Rhône, 20 employés

 

Je suis particulièrement sensible au sujet des accidents du travail, par mon histoire personnelle. Quand je suis arrivé à la présidence de la coopérative en 2011, j’ai tout de suite fait de l’amélioration des conditions de travail mon cheval de bataille. Cela fait partie de mon ADN. Pour moi, il est essentiel de remettre l’humain au cœur de l’entreprise car une entreprise ne peut fonctionner que par l’humain.

Comment la MSA vous a-t-elle accompagné ?

En 2016, j’ai contacté la MSA et nous avons engagé un gros travail de fond avec l’appui de notre conseillère prévention et d’un ergonome. L’idée était de travailler sur la sécurité du travail mais aussi sur la productivité. Tous les postes de travail ont été analysés pour identifier quels étaient les problèmes et comment les améliorer. Au départ, les salariés étaient plutôt réticents parce que ce n’est pas toujours facile de changer mais ensuite, ils ont compris que ce qui était engagé l’était pour leur bien. Et finalement ils ont tous volontiers participé.

Quels sont les bénéfices que vous avez retirés de cette démarche ?

Bien sûr la démarche a été bénéfique en termes de conditions de travail. Mais l’un des effets que nous n’avions pas imaginé, c’est que cela eu un énorme impact sur l’ambiance de travail. Dans la démarche de travail de l’ergonome, chaque salarié a été filmé et invité à s’exprimer sur son travail. Puis nous avons travaillé en groupe pour décortiquer tout ce qui a été filmé et dit. D’une part, cela a permis que la direction comprenne mieux ce que vivent les salariés mais les salariés entre eux se sont aussi mieux compris. Les salariés se sont vraiment sentis valorisés et reconnus à travers cette démarche et le dialogue s’est renforcé au sein de l’entreprise. Ils sont tous aujourd’hui vraiment mieux dans l’entreprise, engagés et parties prenantes du fonctionnement.

----

Lionel Rabeyrin, As de Trèfle Paysage

Paysagiste, Haute-Laire, 9 employés

 

Pour moi, c’est très important que mes gars travaillent dans de bonnes conditions. Nous avons un métier assez physique. Je dois préserver la santé de mes salariés pour eux et pour mon entreprise, pour les garder en bonne santé et longtemps dans leur travail. Ce qui est bien pour mes salariés est bien pour mon entreprise.

Comment la MSA vous a-t-elle accompagné ?

J’échange régulièrement avec la MSA sur mes projets. Quand je les ai informés de mon projet de nouveau bâtiment, ils m’ont proposé de faire intervenir un ergonome et de mettre en place une démarche participative afin d’associer toute l’équipe à la conception de ce nouveau bâtiment. Nous avons fait plusieurs sessions de travail avec l’ergonome afin de détailler précisément nos besoins et la façon dont nous allions utiliser ce nouveau bâtiment pour que ce soit facile au quotidien. Toute l’équipe a été associée à toutes les décisions qui ont été prises, c’est ensemble que nous avons arbitré sur les différents choix de conception.

Quels sont les bénéfices que vous avez retirés de cette démarche ?

Le bâtiment n’en est encore qu’au stade de projet mais déjà je constate que cela a renforcé la cohésion de l’équipe et leur implication dans le travail. Tout le monde a apprécié la démarche et maintenant, on a hâte que le nouveau bâtiment soit opérationnel !

 

Retrouvez les témoignages des entreprises aidées par :
- l'U2P
- la Chambre des Métiers
- l'Agemetra
- la Carsat

Partagez :