NORD FRANCEDouai Nvelles dates à venir

Adapter son activité en période de crise sanitaire

Les Services de Santé au Travail Interentreprises (SSTI) apportent leur soutien au secteur sanitaire en maintenant leur activité de santé au travail dans les hôpitaux. Pascale Grandmougin, Directrice du Service Interentreprises de Santé au Travail du Val d’Oise (SIST VO) en témoigne.

Adapter son activité en période de crise sanitaire

Comment s’est organisé le SIST VO pour faire face à cette situation inédite ?

Dès l’annonce d’un éventuel arrêt de l’activité scolaire nous nous sommes réunis afin de réfléchir à notre Plan de Continuité d’Activité (PCA). Notre priorité a été de continuer notre activité pour rester, plus que jamais, aux côtés de nos adhérents. Notre service assure le suivi d’un peu plus de 86 000 salariés dans 5 000 entreprises. Nous avons 8 centres fixes, 5 centres mobiles et des centres en entreprises dans lesquels s’investie notre équipe pluridisciplinaire : 28 médecins du travail et 15 intervenants en prévention des risques professionnels (IPRP).

Nous avons continué notre activité dans les centres fixes et en entreprises. Nous avons décidé de ne plus proposer les visites en centres mobiles (camions) pour des raisons évidentes de sécurité sanitaire. Le télétravail a été proposé à l’équipe pluridisciplinaire. Dès le début de la période de confinement la plupart de nos médecins ont tenu à rester disponibles en centre. Nous avons maintenu les visites urgentes telles que les visites de pré-reprise, reprise et d’embauche des secteurs indispensables à la vie de la Nation. Afin de respecter les mesures de distanciation sociales nous avons réduit le nombre de salariés convoqués par jour. Par ailleurs, nous avons reporté les visites périodiques dites non-urgentes après la période de confinement. Nous réalisons en temps normal autour de 4 000 visites par mois en présentiel et sommes passés à 200 visites sur ces premières semaines de confinement.

Compte tenu de la nécessaire redistribution de notre activité, nous avons décidé de concentrer nos capacités d’accueil des salariés sur 2 centres fixes dans lesquels 5 médecins du travail se relayeront à partir de la semaine 14. Le SIST VO s’est organisé dans un temps très court afin de répondre aux demandes de ses adhérents et leur a proposé une modalité de prise en charge à distance grâce à la téléconsultation. Je tiens à souligner l’appui important de notre Médecin inspecteur, qui est toujours resté disponible pour nous conseiller, en lien avec le médecin coordinateur du Service. Nous faisons un point hebdomadaire pour évaluer l’activité et réajuster notre organisation aux besoins. Dans ce contexte, il nous semble capital de faire preuve d’adaptabilité.

 

Quelle communication avez-vous mise en place auprès de vos adhérents ?

Nous avons accentué notre communication et utilisé tous les supports en notre possession (affiches, site internet, signature mail, mailing) afin d’informer le plus de salariés et d’entreprises possibles. Les SSTI sont des relais importants des messages de prévention des autorités, y compris des recommandations de la DIRECCTE. Nous nous sommes engagés auprès de tous nos adhérents à être présents à leurs côtés, à ne laisser aucune question sans réponse et à être réactifs. Parmi eux beaucoup sont de petites entreprises, donc nous avons régulièrement des demandes liées à la construction de leur PCA pour lesquels nous fournissons des modèles. Nous avons également beaucoup de questions concernant la gestion de la crise et les mesures de prévention à mettre en place. Nous mettons tout en oeuvre pour être le plus réactif et flexible possible, avec une mobilisation maximale de nos équipes, afin d’accompagner nos adhérents et leurs salariés.

 

Comment apportez-vous votre soutien au secteur sanitaire ?

Nous maintenons notre activité de santé au travail dans deux hôpitaux, ce qui représente le suivi de plus de 4500 salariés. Il s’agit d’un secteur d’activité essentiel à la continuité de la vie de la Nation, qui requiert notre accompagnement quotidien. Deux médecins du travail sont donc présents sur site et y assurent une permanence.

La préservation de la santé des agents présentant des critères de vulnérabilité est au centre de leur priorité en lien étroit avec les DRH. L’objectif est de les maintenir à leur poste avec les EPI adaptés, d’aménager leur poste ou le cas échéant si aucune possibilité n’existe, de mettre en place une autorisation d’absence spéciale. Ils réalisent également toutes les visites nécessaires : visites d’embauche et de reprise. Ils accompagnent les DRH en les aidant à s’organiser et répondant à leurs questions concernant la gestion de cette crise sans précédent. Nous trouvons normal d’être à l’écoute de nos adhérents et du secteur sanitaire, en particulier afin de pouvoir leur apporter l’aide nécessaire dans la gestion de cette crise.

conférences

évements Preventica


Les thématiques 2020

ZOOM SUR LE TRAVAIL DU FUTUR : Tendances et prospectives

ORGANISER, GÉRER la prévention des risques

PRODUIRE, CONSTRUIRE en toute sécurité

PROTÉGER la santé des salariés contre les pollutions de l’environnement de travail

DIALOGUER, ACCOMPAGNER, MOBILISER, FORMER

SÉCURISER les espaces de travail contre l’incendie et les actes de malveillance

AMÉNAGER le territoire pour favoriser l’environnement de travail

Présents à Préventica

Voir l'ensemble des partenaires