Quelle reconfiguration des coopérations de sécurité et d'assistance mutuelle dans le contexte de la pandémie de Covid 19 ?
Vos rendez-vous de la rentrée en toute sécurité. Consultez les mesures sanitaires

Quelle reconfiguration des coopérations de sécurité et d'assistance mutuelle dans le contexte de la pandémie de Covid 19 ?

Quelle reconfiguration des coopérations de sécurité et d'assistance mutuelle dans le contexte de la pandémie de Covid 19 ?

COVID-19 ///
/
Des tâtonnements au début de la pandémie à l'amorce d'une réponse solidaire et concertée... Le point de vue d'Yves Van de Vloet, Expert Forum Européen pour la Sécurité Urbaine

Nous vivons une crise en pleine évolution qui nécessite une reconfiguration des coopérations de sécurité et d'assistance mutuelle, tant au sein des Etats européens qu'au niveau européen et plus largement mondial.

Les chiffres l'attestent, le coronavirus s'étend sur toute l'Europe, le nombre d'infections est nettement supérieur à celui de la Chine alors que cette pandémie se développe depuis cinq mois.
Les Etats européens ne se sont pas sentis concernés, ne se sont que trop tardivement mobilisés et ont sous-estimé combien dans un monde globalisé, il n'aura pas fallu longtemps pour que ce virus venu d'Asie participe de la contamination de centaines de milliers de citoyens.

Face à cette catastrophique pandémie, l'Europe à laquelle nous sommes tant attachés, mesurant combien les défis des gouvernances du niveau local à l'international sont communs, elle aura donné une réponse différente d'un pays à l'autre, sans concertation entre voisins, sans partage des analyses des risques, sans inventaire des moyens disponibles adaptés et pouvant être engagés dans une stratégie de solidarité européenne.

Les autorités, en particulier les élus locaux, ont été confrontées aux pires difficultés, bien souvent dans l'immédiateté , qu'il se soit agi de fermer des écoles, de trouver des masques pour les agents de proximité, d'éviter la contamination dans les maisons de repos, de disposer de secours sanitaires adaptés, de confiner les populations les plus fragilisées, sans domiciles fixes, réfugiés, personnes âgées.

En zone frontalière, des situations surréalistes se sont développées, le retour de touristes des stations alpines non testés à leur arrivée dans les gares ou les aéroports, le franchissement des frontières pour participer à des festivités là ou n'étaient pas prises des mesures de confinement, des transports essentiels pour l'approvisionnement bloqués, ralentis.

Des stratégies variables d'un pays à l'autre, du confinement total avec notamment la mise en oeuvre de la distanciation sociale à la pratique de l'immunité collective ont aussi contribué à la mise en exergue d'une absence de réponse européenne concertée, or en ce domaine les pouvoirs locaux n'étaient pas en mesure de contrecarrer certaines dérives  telles celles de touristes néerlandais rejoignant les communes belges qui pratiquaient le confinement pouvant ainsi contribuer à annihiler les efforts de ralentissement de la pandémie.

Enfin des replis nationaux, en partie explicables par la pénurie de masques, de gel hydroalcoolique, de tests ont contribué à une surenchère entre pays pour commander, trouver ces produits essentiels et manquants.

A cet égard, comme le souligne le Député Européen Guy VERHOFSTADT : " La crise du coronavirus n'a rien à voir avec les nombreuses crises en tout domaine, évitables ou non qu'a connu l'Union Européenne depuis ces dernières décennies. Le Covid 19 est une crise existentielle qui a le potentiel de briser des pays et des continents, peut-être même l'humanité " et d'ajouter " Si nous reconnaissons les faiblesses de notre gouvernance et les insuffisances de nos institutions et surtout avons le courage de les réformer, non seulement nous battrons le Covid -19, mais nous sortirons de la crise plus forts et plus déterminés que jamais ".

Au delà des analyses, des recherches, le Forum Européen pour la sécurité Urbaine fort des 300 villes, communes, instances de coopération supra communales  adhérentes s'est toujours inscrit dans la recherche de solutions , dans la mise en valeur de pratiques significatives co-produites par les pouvoirs locaux et leurs partenaires issus du monde social, sécuritaire, associatif.

Huit conférences thématiques ont été mises sur pied et s'étalent jusqu'au 5 mai, elles rassemblent des acteurs de terrain, des experts sur des sujets aussi importants que la vulnérabilité des publics pendant le confinement , l'augmentation des violences intra- familiales, l'évolution des  formes de criminalité, l'impact du confinement sur les droits des citoyens, la communication de crise, les pratiques de solidarité.

Consulter le programme

Partagez :